mercredi 14 septembre 2011

What rhymes with your name?


souris
ici
lovely
petit
souci
jolie
biscuit
vie
J

Ici mon initiale ne se prononce pas comme chez moi : on dit "ij" (ça écorche)

Je pensais qu'être exilée ou expatriée c'était bath. En fait je ne suis pas dans un pays bath et je ne suis pas vraiment non plus exilée (et intellectuelle)... en fait je suis un peu mate non déclarée.

Ici on fait 3 fois la bise pour dire bonjour, mais personne ne me la fait
Ici je n'ai pas de discussions sauf avec des passants-institutions-ramasseurs de feuilles et des enfants; d'ailleurs,
ICI PERSONNE NE M'APPELLE PLUS PAR MON PRENOM...
Ici je suis maman, mademoiselle, ou madame (même mon fils trouve ça poilant de m'appeler madame)

Je vous l'accorde : j'aime être tarte, ne pas me faire remarquer, ou encore être comme un prestidigitateur qui rate tous ses tours...
Alors pourquoi est-ce que je ressens ça comme si on me lançait des tomates?
Si je pouvais être "cruche" comme je l'ai dit à quelqu'un virtuellement il y a peu de temps, c'est que la vraie vie me remplissait tout de même.
Ici je me sens vide de ne pas trouver de signes, d'écho,
Ici tous semblent indifférents à l'érotisme de Bataille,
Ici les mamans sont des guerrières amazones prêtes à faire du sport dès que les enfants sont à l'école (j'en ai même vu qui faisaient exprès d'arriver à la dernière minute pour avoir le privilège de courir en entendant la sonnerie et dépasser leur enfant!)
Ici je ne me trouve pas.

Le résultat c'est que je suis devenue très sensible à la signalétique, aux réclames, comme dans cette pièce : Est-ce que le monde sait qu'il me parle :




mais aussi

Je fais ce que je veux bordel!


ah, au fait, je m'appelle Julie

1 commentaire:

Sicile a dit…

Ouais enfin si tu files de la viande au typographe, tu vas vite te ruiner ;)